Le G8 promet d'améliorer la transparence des industries d'extraction

18/06/13 à 20:38 - Mise à jour à 20:38

Source: Le Vif

(Belga) Les dirigeants du G8, réunis en sommet en Ulster, se sont ralliés mardi à l'initiative visant à améliorer la transparence sur les revenus générés par l'extraction minière, gazière ou pétrolière dans les pays en voie de développement.

Le G8 promet d'améliorer la transparence des industries d'extraction

Les "industries d'extraction devraient publier les sommes qu'elles versent aux gouvernements" des pays où elles opèrent et ces derniers devraient "communiquer les recettes perçues", ont estimé les dirigeants des huit pays les plus riches dans leur communiqué final. Ces derniers ont promis "d'agir dans le sens d'une amélioration des règles internationales" sur la publication de ces informations. L'Italie a annoncé lors du G8 son intention d'adhérer à l'Initiative pour la transparence des industries extractives (EITI). L'Allemagne va tester le fonctionnement de cette charte dans une zone pilote en vue d'une prochaine adhésion. La Russie et le Japon vont "encourager leurs entreprises nationales à y participer". La France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis vont faire acte de candidature d'ici 2014. Le Canada, super-puissance minière, va lancer des consultations avec les actionnaires de ses grandes compagnies pour mettre en place des normes similaires. L'initiative EITI, du nom d'une ONG, a été lancée en 2002 pour éviter la "malédiction des ressources", en d'autres termes le fait que la plupart des pays producteurs de ressources naturelles sont, paradoxalement, les plus pauvres de la planète. 39 pays y ont déjà adhéré. Son but est d'assurer que l'extraction des ressources naturelles bénéficie à l'ensemble d'un pays et de ses citoyens et que cette manne ne soit pas détournée à d'autres fins. Visant au départ le secteur des hydrocarbures, l'EITI s'est étendue depuis à l'ensemble des industries minières. Le Parlement européen a déjà voté mi-juin une législation obligeant les compagnies minières, pétrolières, gazières et forestières opérant dans les pays en développement à publier leur comptabilité. (Belga)

Nos partenaires