Le froid, la neige et les précipitations font des victimes au Proche-Orient

14/12/13 à 20:59 - Mise à jour à 20:59

Source: Le Vif

(Belga) Un commandant rebelle syrien est mort d'hypothermie à cause du froid rigoureux qui sévit dans la région depuis une semaine, a affirmé samedi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). "L'officier rebelle est mort alors qu'il se rendait d'Idleb à Homs, à cause d'une tempête de neige", a affirmé cette organisation. Âgé d'une quarantaine d'année, il était un chef de la brigade Suqour al-Sham. Les corps gelés de deux hommes d'une trentaine d'année, dont on ignore s'il s'agit de civils ou de rebelles, ont en outre été retrouvés sur la route reliant Houla (dans la province de Homs) et la région voisine de Hama.

Le froid, la neige et les précipitations font des victimes au Proche-Orient

Une vague de froid touche depuis quelques jours le Proche-Orient. La Syrie, le Liban, la Jordanie, l'Egypte, Israël, la Turquie et les Territoires palestiniens sont touchés par d'importantes chutes de neige, de fortes précipitations et des températures glaciales pour la région. Deux enfants syriens seraient morts d'hypothermie, alors que plus de 5.000 personnes ont été évacuées dans le nord de la bande de Gaza à la suite de graves inondations provoquées par quatre jours de pluies torrentielles, selon les autorités. De nombreux Gazaouis sont prisonniers dans leurs habitations inondées et cernées par la montée des eaux. Selon le ministère de la Santé local, on y dénombre samedi déjà une centaine de blessés. Par ailleurs, de fortes chutes de neige continuent de paralyser plusieurs agglomérations de Cisjordanie occupée comme Hébron, de même que Jérusalem et une partie de la Galilée. Des véhicules blindés de l'armée israélienne ont été mis à contribution pour dégager des routes à la périphérie de la Ville sainte, alors que des dizaines de milliers de foyers israéliens sont privés de courant à la suite de chutes de lignes électriques. (Belga)

Nos partenaires