Le fossile d'une nouvelle espèce de renard découverte en Afrique du Sud

23/01/13 à 19:00 - Mise à jour à 19:00

Source: Le Vif

(Belga) Le fossile d'une nouvelle espèce de renard, datant de deux millions d'années, a été exhumé près de Johannesburg par des archéologues, qui espèrent que cette découverte permettra des avancées sur la théorie de l'évolution des espèces canines.

La découverte a été rendue publique mercredi dans la revue "Transactions of the Royal Society of South Africa". Le fossile a été baptisé "Vulpes Skinneri", en référence à l'écologiste sud-africain John Skinner. Il a été découvert dans la grotte de Malapa, sur le très riche site archéologique sud-africain connu sous le nom de "berceau de l'humanité", inscrit au patrimoine mondial de l'humanité, devenu un trésor pour les archéologues et paléontologues. Il y a cinq ans, des fossiles appartenant à une nouvelle espèce d'hominidé y avaient été exhumés. "Les renards sont extrêmement rares dans l'histoire des fossiles d'Afrique", a expliqué l'un des auteurs de l'article, Brian Kuhn de l'Université du Witwatersrand Institute for Human Evolution. "L'ascendance des renards est peut-être la moins connue parmi les carnivores d'Afrique et le fait de découvrir une forme ancienne des renards actuels, c'est magnifique", a-t-il déclaré. Depuis la mise au jour du site en 2008, des fossiles de plus de 80 espèces, issues de cinq familles distinctes, ont été exhumés à Malapa. Plusieurs de ces trouvailles ont contribué à des avancées notables sur la théorie de l'évolution humaine. Le fait que la plupart des échantillons trouvés sont en très bon état fait penser à Brian Kuhn que l'environnement de cette vallée isolée du site de Malapa représentait un "piège mortel", où les animaux allaient à leur mort. (PVO)

Nos partenaires