Le Fonds d'aide aux travailleurs licenciés est maintenu, son financement revu à la baisse

11/12/13 à 13:22 - Mise à jour à 13:22

Source: Le Vif

(Belga) Le Fonds européen d'ajustement à la mondialisation (FEM) a été prolongé mercredi pour la période 2014-2020, avec une enveloppe annuelle moindre qu'auparavant. Les députés européens ont voté une résolution législative en ce sens mercredi midi.

"Nous revenons de loin, il n'y a pas si longtemps, cet outil d'aide aux travailleurs licenciés était menacé dans son existence même par certains Etats membres, y compris certains qui recouraient...", a commenté l'eurodéputé belge Frédéric Daerden, rapporteur pour le groupe socialiste du Parlement européen. L'enveloppe globale a été fortement revue à la baisse, allouant au Fonds 150 millions d'euros par an au lieu de 500 millions auparavant. La part de l'Europe dans le financement des mesures est porté à 60% plutôt que 50% jusqu'à présent. "C'était parfois un frein pour les pays à faire appel à cette source de financement car ils n'avaient eux-mêmes par les fonds à apporter", poursuit l'eurodéputé belge. La réforme du FEM permettra aussi de simplifier les démarches administratives et de raccourcir les délais. Le critère de "crise" a été retenu comme base d'intervention du Fonds, "ce qui permet de mieux rencontrer la réalité des fermetures d'entreprises", selon M. Daerden. En Wallonie, deux demandes d'intervention ont déjà été introduites (Carsid et Duferco-NLMK), tandis que le dossier d'aide pour les travailleurs de Ford Genk sera introduit encore avant la fin de l'année, selon le député européen Ivo Belet (CD&V). Le nouveau Fonds prendra effet dès le 1er janvier 2014. (Belga)

Nos partenaires