Le dossier du "crime de la champignonnière" sur le point d'être classé

21/05/14 à 19:13 - Mise à jour à 19:13

Source: Le Vif

(Belga) La chambre du conseil de Bruxelles rendra jeudi une ordonnance de classement dans l'affaire du "crime de la champignonnière", a indiqué mercredi le parquet de Bruxelles, confirmant ainsi une information de la Dernière Heure. Le 13 février 1984, le corps mutilé et carbonisé de Christine Van Hees, 16 ans, fut découvert dans une champignonnière désaffectée à Auderghem. Le ou les auteurs du crime n'ont jamais été identifiés.

Le soir du 13 février 1984, les pompiers ont été appelés pour de la fumée qui s'échappait d'une ancienne champignonnière à Auderghem, près de l'actuel campus de l'ULB/VUB. Le bâtiment, abandonné depuis 1972, était régulièrement fréquenté par des punks et des consommateurs de drogues. Arrivés sur place, les pompiers ont découvert sur un bûcher le corps mutilé et partiellement brûlé de Christine Van Hees, pieds et mains liés. Ses vêtements et ses bijoux gisaient à côté de son corps inanimé. Selon le médecin légiste, elle avait été torturée, violée et étranglée. Les enquêteurs se sont rapidement intéressés à plusieurs groupes de jeunes qui fréquentaient la champignonnière désaffectée. Serge C., un punk surnommé "l'Iroquois", a été arrêté le 13 septembre 1984. L'enquête n'a cependant pas livré de preuves concluantes et l'homme fut finalement libéré trois ans plus tard. Aucun autre suspect n'a pu être identifié. Fin janvier 2014, le parquet de Bruxelles a informé les parents de la victime que l'affaire serait clôturée en raison de la prescription. (Belga)

Nos partenaires