Le dossier des Belges d'Al-Shabab remis sine die

27/09/13 à 11:28 - Mise à jour à 11:28

Source: Le Vif

(Belga) La chambre du conseil de Bruxelles a remis sine die, vendredi, sa décision concernant dix-neuf Belges inculpés de participation à des activités terroristes. La chambre devait se prononcer sur le renvoi ou non en correctionnelle de plusieurs Belges soupçonnés, certains d'avoir rejoint les milices d'Al-Shabab en Somalie, d'autres d'avoir rejoint le djihad armé en Syrie.

Le dossier des Belges d'Al-Shabab remis sine die

Plusieurs citoyens belges sont inculpés pour avoir participé à des activités de groupes terroristes. Certains sont soupçonnés d'avoir rejoint la "filière syrienne", d'autres la "filière somalienne". Parmi ces derniers figure Hassan K., libéré sous condition en juin dernier par la chambre des mises en accusation de Bruxelles. Hassan K. était parti seul en Somalie dans le but de rejoindre les milices, qualifiées de terroristes, d'Al-Shabab. "Sur place, il ne s'est finalement pas battu aux côtés des rebelles Al-Shabab. Il a été dégoûté de ce qu'il a observé et a voulu rentrer en Belgique. Mais il a été arrêté au Kenya où il a purgé six mois de prison", a révélé son conseil, Me Henri Laquay. Hassan K. était ensuite revenu en Belgique et avait immédiatement été arrêté à l'aéroport de Zaventem. Il avait purgé dix mois de détention préventive avant d'être libéré en juin dernier. Vendredi, l'affaire a été remise sine die en raison de l'accomplissement de devoirs d'enquête complémentaires, a indiqué Me Sébastien Courtoy, conseil de certains inculpés. Deux de ceux-ci sont par ailleurs toujours détenus au Kenya. (Belga)

Nos partenaires