Le directeur belge du parc des Virunga toujours en soins intensifs

16/04/14 à 10:40 - Mise à jour à 10:40

Source: Le Vif

(Belga) L'"espoir" de guérison était "permis" mercredi pour le Belge Emmanuel de Mérode, directeur du parc des Virunga (RDC) et gravement blessé mardi par des hommes armés dans l'Est de la République démocratique du Congo, indique mercredi l'hôpital où il est admis en "soins intensifs".

"Il a été opéré et se trouve toujours en soins intensifs, et selon notre spécialiste en chirurgie, jusque-là, l'espoir est permis", a déclaré mercredi à l'AFP Ferdinand Mugisho, chargé de communication à l'hôpital Heal Africa de Goma. "Je lui ai rendu visite ce matin", a quant à lui déclaré le gouverneur provincial Julien Paluku. "Il est lucide, il parle et a remercié les FARDC (armée) pour l'avoir secouru, ainsi que les médecins qui l'ont sauvé", a-t-il ajouté. Mardi après-midi, Emmanuel de Mérode (43 ans) a été attaqué par des hommes armés non identifiés dans une forêt à une trentaine de kilomètres au nord de Goma. Selon M. Paluku, il était seul au volant de sa jeep et n'avait pas d'escorte. Les assaillants "n'ont rien pris, même son téléphone est là, ils ont tiré et fui dans la forêt", a expliqué à l'AFP le porte-parole provincial de l'armée, le lieutenant-colonel Olivier Amuli. La Société civile du Nord-Kivu (qui regroupe des associations, ONG et syndicats) s'est déclarée "choquée" par l'attaque, qu'elle a qualifiée d'"acte barbare". "Notre structure croit à l'hypothèse d'une attaque ciblée et sollicite du gouvernement congolais l'ouverture d'une enquête", a-t-elle précisé. Selon le lieutenant-colonel Amuli, une enquête était en cours. Dans un tweet publié dans la nuit de mardi à mercredi, le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a souhaité "tous (ses) voeux de prompt rétablissement à Emmanuel de Mérode" et souligné que Bruxelles allait "suivre l'enquête de près". (Belga)

Nos partenaires