Le dialogue national tunisien de sortie de crise a débuté

25/10/13 à 18:53 - Mise à jour à 18:53

Source: Le Vif

(Belga) Le "dialogue national" entre les islamistes au pouvoir en Tunisie et l'opposition, destiné à sortir le pays d'une profonde crise politique, a débuté vendredi après-midi, a annoncé le syndicat UGTT, principal médiateur.

Le dialogue national tunisien de sortie de crise a débuté

"Ce jour est une date importante dans l'Histoire de la Tunisie. Le monde entier nous regarde et attend qu'on réussisse, et nous avons enregistré un premier succès avec le lancement officiel du dialogue national", a déclaré Houcine Abassi, le secrétaire général du syndicat, dans un communiqué publié à l'ouverture de ces négociations à huis-clos. "Nous allons travailler ensemble pour mettre en oeuvre la feuille de route selon le calendrier prévu et nous entendre sur la Constitution, et j'espère que nous allons y parvenir rapidement", a-t-il ajouté. Ce dialogue national, reporté à maintes reprises, vise à former un gouvernement d'indépendants dans les trois prochaines semaines et à adopter la future Constitution d'ici un mois. Il doit ainsi résoudre une crise politique qui paralyse le pays depuis l'assassinat fin juillet de l'opposant Mohamed Brahmi, crime attribué à la mouvance jihadistes dont les attaques se multiplient depuis la révolution de janvier 2011. Annoncé pour le début de la matinée de vendredi, après deux reports les 5 et 23 octobre, le lancement de ces négociations a été retardé de nouveau vendredi car l'opposition estimait ne pas avoir reçu de garanties suffisantes sur la démission à venir du Premier ministre Ali Larayedh. Mais ce dernier a soumis aux médiateurs un document écrit promettant que le gouvernement cèderait la place à un cabinet d'indépendants dans les trois semaines suivant le début des pourparlers, et l'opposition a accepté de s'assoir à la table des négociations. (Belga)

Nos partenaires