Le dégraissage des effectifs de l'armée se fait surtout par des départs à la pension

24/08/13 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Source: Le Vif

(Belga) Le dégraissage des effectifs de l'armée se fait principalement grâce au nombre élevé de militaires qui partent à la pension ou prennent une pension anticipée et à peine via le passage volontaire de militaires vers d'autres services fédéraux, indique la parlementaire Sabien Lahaye-Battheu (Open Vld), fournissant des chiffres. Sur cinq ans, à peine 320 militaires ont fait le pas de passer à un autre service public fédéral.

Le dégraissage des effectifs de l'armée se fait surtout par des départs à la pension

Il a été décidé en 2008 de ramener d'ici 2012 le personnel de la Défense à environ 34.000 membres, un but atteint fin 2011, soit plus tôt que prévu. Un des moyens d'y arriver était de favoriser le passage volontaire des militaires vers d'autres services fédéraux. Entre 2008 et 2012, 320 militaires ont fait le pas, la plupart se tournant vers le SPF Intérieur et un quart vers le SPF Justice. Parmi les 80 militaires qui ont choisi le SPF Justice, à peine 26 sont allés travailler dans les prisons. Pour la parlementaire, ces chiffres sont moins "euphoriques que les messages de liesse diffusés par le passé". "Fin 2008, lors de la signature du protocole d'accord entérinant officiellement la collaboration entre la Défense et la Justice, il avait été annoncé qu'à ce moment-là 268 militaires avaient déjà sauté le pas vers le SPF Justice ou se trouvaient dans des réserves de recrutement. Aujourd'hui il s'avère qu'entre 2003 et 2012, soit en dix ans de temps, à peine 227 militaires ont fait ce pas. Dans le budget de la Défense en 2008 il était même prévu que 500 militaires passeraient au SPF Justice", indique Sabien Lahaye-Battheu. (Belga)

Nos partenaires