Le décret Médecine ne remplit pas ses objectifs, selon le CIUM

01/07/13 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Le Vif

(Belga) Le nouveau décret Médecine de la Fédération Wallonie-Bruxelles (FWB) est "une réforme d'aide à la réussite qui réduit les taux de réussite", a dénoncé lundi le Comité Inter-Universitaire des étudiants en Médecine (CIUM) dans un communiqué. Le taux de réussite en première session en première année de médecine est de moins de deux étudiants sur dix (18%), en Belgique francophone. Le CIUM se dit consterné par "ce massacre étudiant généralisé".

Le décret Médecine ne remplit pas ses objectifs, selon le CIUM

Le comité des étudiants de médecine dénonce une précipitation dans la mise en place de la réforme, le manque chronique de moyens, la trop faible réduction du volume des cours entraînant une surcharge et donc moins de temps à consacrer à l'étude et enfin l'absence d'adaptation des cours de deuxième bachelier à la première. Le CIUM propose donc de revoir le programme de première bachelier, d'ajuster le volume des cours au nombre d'heures disponibles, un refinancement global, mais également de sensibiliser les professeurs aux méthodes pédagogiques. On constate, dans les chiffres de réussite de la première session, une tendance à la baisse dans toutes les universités francophones (les chiffres de l'ULg ne sont pas encore connus). C'est à l'UMons que, avec 30%, le taux de réussite est le plus élevé (34% en 2012). L'ULB est largement derrière avec 10% de réussite (18% en 2012). En mars 2012, la FWB votait le décret médecine afin d'augmenter le taux de réussite en médecine, en couplant notamment les deux premières années de bachelier, faisant passer les études de 7 à 6 ans. (Belga)

Nos partenaires