Le décès du festivalier à Dour n'est pas dû à une intervention externe

18/07/14 à 19:06 - Mise à jour à 19:06

Source: Le Vif

(Belga) La mort du jeune homme né en 1989 et d'origine normande, vendredi au Festival de Dour, n'est pas due à une intervention externe, a indiqué le parquet de Mons. L'autopsie doit déterminer l'heure et les causes exactes du décès.

La mort du festivalier, actée vendredi à 12h15, n'est pas due à des coups et blessures, selon François Demoulin, porte-parole du parquet de Mons. Le corps du jeune homme de 25 ans, d'origine normande, a été découvert, selon les autorités douroises, par ses proches -sa soeur et ses amis- près de sa tente vendredi dans la matinée au coeur du camping du Festival de Dour. "Nous n'excluons toutefois aucune autre hypothèse, tout en privilégiant dans un premier temps la thèse de la consommation excessive de stupéfiants. L'autopsie du corps doit servir à déterminer l'heure exacte de la mort, entre jeudi soir et vendredi matin, de même que les raisons du décès. Il est en tout cas trop tôt pour faire un quelconque lien entre le décès et une quelconque circulation d'un produit stupéfiant sur le site du festival de Dour". Le parquet de Mons a par ailleurs insisté sur le danger de la consommation de stupéfiants, interdite sur le territoire belge, et d'alcool, combinée à la chaleur. (Belga)

Nos partenaires