Le CSS prône un développement réfléchi de l'éolien

23/05/13 à 14:37 - Mise à jour à 14:37

Source: Le Vif

(Belga) Le fonctionnement des éoliennes ou des parcs éoliens est susceptible d'avoir des répercussions sur la qualité de vie, c'est-à-dire sur la santé et le bien-être, indique le Conseil supérieur de la Santé dans un communiqué. Le CSS prône dès lors un développement réfléchi de l'énergie éolienne pour préserver la santé publique et formule à cet effet 8 recommandations dans un avis rendu public jeudi.

Le CSS prône un développement réfléchi de l'éolien

"Les projets éoliens sont souvent source de plaintes de la part des riverains. Les plaintes relatives à leur influence sur la santé et plus généralement sur la qualité de vie ne sont d'ailleurs pas infondées", explique l'instance, qui ne remet pas pour autant en cause l'importance de l'énergie éolienne dans la production d'électricité "durable". Sur base d'une évaluation de rapports scientifiques, le Conseil supérieur de la Santé estime notamment que le bruit des éoliennes peut être une source de nuisance locale et éventuellement être à l'origine de troubles du sommeil. "De tels troubles peuvent être un précurseur d'affections plus graves", indique le communiqué. C'est pourquoi le CSS propose 8 recommandations afin de concilier énergie éolienne et santé publique. Il encourage entre autres à étudier les effets sur la santé des différents types de production d'électricité en Belgique. Toujours selon l'instance, les niveaux sonores des éoliennes devraient satisfaire aux normes fixées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), de nuit comme de jour. Le CSS estime par ailleurs que les parties concernées devraient être impliquées dans le processus de conception et d'implémentation de parcs éoliens afin de faciliter l'acceptation sociale du projet. Les médecins généralistes locaux devraient quant à eux être informés de leur impact sur la santé et le bien-être. La santé des riverains de parcs éoliens devrait, elle, être surveillée par des méthodes appropriées, souligne encore le CSS. (Belga)

Nos partenaires