Le coût des problèmes psychologiques dans la population active estimé à 3,4% du PIB

29/01/13 à 16:57 - Mise à jour à 16:57

Source: Le Vif

(Belga) Le coût des problèmes psychologiques dans la population active en Belgique se situe à 3,4% du PIB, selon un rapport de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

"Les problèmes de santé mentale auprès de la population active sont devenus un grave problème en Belgique, tout comme dans la plupart des autres économies développées", a souligné Yves Leterme, secrétaire général-adjoint de l'OCDE, en présentant à Bruxelles les résultats d'une vaste étude. La perte de productivité et les coûts en soins de santé et allocations sociales se chiffrent au total à 3,4% du PIB national, a ajouté l'ancien Premier ministre belge. Un tiers des demandes d'octroi d'allocations d'invalidité est aujourd'hui motivé par des problèmes mentaux. Et quatre travailleurs sur cinq reconnaissent une baisse de productivité en raison de leur état de santé mentale. Chez les chômeurs aussi, la situation est préoccupante, puisqu'un tiers des demandeurs d'emploi souffre de problèmes psychologiques. "Cette problématique a été trop longtemps négligée par les décideurs politiques. C'est un tabou", déplore M. Leterme. L'OCDE salue toutefois dans son rapport la réforme en Belgique des soins psychiatriques, qui a permis un glissement des hospitalisations vers davantage de soins à domicile. "Ce changement intervient il vrai plus tard que dans d'autres pays européens, mais il est de plus grande ampleur. Cette réforme est l'occasion idéale pour renforcer la collaboration entre les services d'emploi et de formation, les médecins du travail et les entreprises", conclut l'organisation. (MUA)

Nos partenaires