"Le contrôle systématique des GSM au volant n'est pas évident"

28/07/14 à 15:03 - Mise à jour à 15:03

Source: Le Vif

(Belga) L'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) est favorable à l'instauration d'un contrôle systématique des GSM des conducteurs après un accident, a-t-il confirmé lundi à l'agence Belga. Une telle mesure pose cependant question au regard du respect de la vie privée. "Elle n'est pas évidente non plus sur le plan pratique", réagit la porte-parole de la police fédérale, Tinne Hollevoet.

"Le contrôle systématique des GSM au volant n'est pas évident"

Actuellement, la police n'est pas autorisée à contrôler le téléphone mobile d'un automobiliste après un accident, sauf dans le cadre d'une enquête judiciaire et avec l'accord du juge d'instruction. "On est prêts à réfléchir à toute initiative permettant d'améliorer la sécurité routière, mais elle doit bien entendu être légale", rappelle Tinne Hollevoet. "D'autre part, sur le plan pratique, le contrôle systématique des smartphones ne parait pas évident. Que faire avec un automobiliste qui déclare qu'il n'a pas de GSM? Faut-il effectuer une perquisition? Et comment vérifier les dires d'un conducteur qui assure que c'était son passager et non lui qui téléphonait avant l'accident? ", se demande la porte-parole. L'IBSR et Touring défendent l'instauration d'un contrôle systématique en cas d'accident, révélaient lundi matin Het Laatste Nieuws et De Morgen. "Mais nous ne savons pas si c'est envisageable par exemple sur le plan du respect de la vie privée", admet le porte-parole de l'IBSR, Benoît Godart. "Nous nous sommes exprimés en réponse à la question des journalistes, et non de manière proactive. En tant qu'institution pour la sécurité routière, ne ne pouvons qu'être pour ce genre de mesure." (Belga)

Nos partenaires