Le conseil de déontologie pointe les fautes de Sudpresse dans l'affaire Martin-Lejeune

25/06/13 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Source: Le Vif

(Belga) Le Conseil de déontologie journalistique (CDJ) a conclu le 19 juin dernier que le groupe Sudpresse "a porté indûment atteinte à la vie privée de Michèle Martin et Jean-Denis Lejeune en publiant des extraits de leur rencontre en novembre 2012". Le journal a refusé d'informer ses lecteurs de cette décision, a précisé mardi le CDJ.

Le conseil de déontologie pointe les fautes de Sudpresse dans l'affaire Martin-Lejeune

"Le Conseil de déontologie journalistique, se prononçant à une large majorité, a conclu à des fautes déontologiques de la part du groupe Sudpresse dans le fait de diffuser des extraits de la discussion que Mme Michèle Martin et M. Jean-Denis Lejeune ont tenue en novembre 2012 dans le cadre d'une médiation", a détaillé le CDJ. Tant Michelle Martin que Jean-Denis Lejeune avaient introduit une plainte au CDJ pour manquements à la déontologie des journalistes. (Belga)

Nos partenaires