Le Congrès juif mondial demande aux Européens d'envisager d'interdire les partis néonazis

07/05/13 à 20:37 - Mise à jour à 20:37

Source: Le Vif

(Belga) Le Congrès juif mondial (WJC) a appelé les gouvernements européens à envisager l'interdiction des partis néonazis, mardi à la clôture de sa 14e assemblée générale qui se déroulait à Budapest.

Le WJC, qui représente les communautés juives en dehors d'Israël, a adopté une résolution appelant les gouvernements en Europe à "considérer l'interdiction de partis ou organisations néonazis dont le but est de renverser l'ordre démocratique, ou qui représentent une menace à la sécurité et au bien-être de minorités ethniques, religieuses ou autres". Le texte enjoint également les autorités à "adopter et appliquer des lois contre les menaces de violence, la haine raciale et la négation de l'Holocauste". Le congrès du WJC a été organisé à Budapest en signe de solidarité avec les juifs de Hongrie, où les incidents antisémites se sont multipliés en 2012. L'assemblée générale, qui a rassemblé en trois jours plus de 500 délégués de plus de 70 communautés juives du monde entier, a également accueilli dimanche le Premier ministre hongrois Viktor Orban, qui avait qualifié l'antisémitisme d'"inacceptable et intolérable". Le WJC avait ensuite regretté que M. Orban n'ait pas fait allusion à de récents incidents antisémites et qu'il n'ait pas réaffirmé clairement la démarcation entre le gouvernement et le parti d'extrême droite Jobbik. En clôture de la conférence mardi soir, le président du WJC Ronald Lauder, réélu lundi à ce poste pour un nouveau mandat de quatre ans, est cependant revenu sur ce dernier point, indiquant que le Premier ministre hongrois avait clairement pris position contre le Jobbik dans une récente interview publiée par un journal israélien. (Belga)

Nos partenaires