Le comité restreint se penche sur le dossier de l'énergie

26/11/12 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

Source: Le Vif

(Belga) Le comité ministériel restreint s'est réuni lundi en début d'après-midi pour se pencher sur la mise en oeuvre, avec le secrétaire d'Etat à l'Energie Melchior Wathelet, de l'accord de juillet sur l'approvisionnement du pays en énergie.

Le comité restreint se penche sur le dossier de l'énergie

La contribution des électriciens due à l'amortissement accéléré des centrales nucléaires, la rente nucléaire, s'élève cette année à quelque 500 millions d'euros. Pour 2013, elle pourrait être plus basse en raison de la fermeture provisoire de Doel 3 et Tihange 2, deux des sept réacteurs nucléaires belges, a convenu le secrétaire d'Etat CD&V Servais Verherstraeten à son arrivée au Lambermont, la résidence du Premier ministre à Bruxelles. Début juillet, l'équipe Di Rupo s'était accordée sur la fermeture des réacteurs nucléaires Doel 1 et 2 en avril 2015 et sur une prolongation de dix ans du réacteur Tihange 1, dont la fermeture est dès lors reportée à avril 2025. Il avait également été décidé de mettre à disposition des fournisseurs quelque 20% de la production nucléaire totale en Belgique, une mesure dont l'objectif est de faire baisser les prix à la consommation. Le plan approuvé début juillet envisage aussi un mécanisme permettant d'interdire à un opérateur de fermer une centrale si un besoin apparaît en termes de sécurité d'approvisionnement. La volonté du gouvernement est bien de confirmer sa volonté de sortie du nucléaire tout en se donnant les moyens d'orienter la politique énergétique vers les centrales TGV (turbine-gaz-vapeur), "flexibles et de plus en plus environnementalement acceptables", ainsi que le renouvelable, avait souligné M. Wathelet. (PVO)

Nos partenaires