Le CICR relève le manque de moyens des secours en cas d'explosion d'une bombe A

28/02/13 à 21:10 - Mise à jour à 21:10

Source: Le Vif

(Belga) La communauté internationale n'a pas la capacité d'organiser des secours en cas d'explosion d'une bombe atomique, a estimé jeudi le CICR à la veille d'une réunion à Oslo sur l'impact humanitaire des armes nucléaires.

"Le nombre de personnes nécessitant des secours serait énorme. Les défis pour aider les survivants à la suite d'une explosion nucléaire seraient immenses", a estimé dans un communiqué Peter Maurer, le président du Comité International de la Croix Rouge. Il doit intervenir le 4 mars lors de cette conférence à laquelle sont invités des États, des organisations internationales et des ONG, pour la première fois sur ce sujet. "Les agences humanitaires devraient organiser le tri, le traitement et la possible décontamination d'un très grand nombre de victimes, pour beaucoup très grièvement brûlées et leur transfert hors des zones affectées. Il y aurait aussi de graves préoccupations quant à la sécurité de ceux qui fourniraient les secours avec le risque d'exposition aux radiations", a ajouté M. Maurer, commentant une étude que vient de réaliser le CICR sur ses propres capacités et sur celles des autres organisations humanitaires à traiter des victimes d'une attaque nucléaire, chimique ou biologique. L'étude conclut que l'énormité des investissements qu'il faudrait engager pour s'y préparer les rend improbables, mais cela ne doit pas décourager les efforts pour être en position de fournir le maximum d'aide. (JAV)

Nos partenaires