Le chanteur grec Lavrentis venu soutenir à Bruxelles le statut des artistes européens

30/10/12 à 01:00 - Mise à jour à 01:00

Source: Le Vif

(Belga) Lavrentis Maxairitsas a présenté en avant-première, lundi soir, à la librairie Filigranes, à Bruxelles, son album "Les anges vivent encore en Méditerranée". Il a été tiré du concert de soutien à la population grecque, le 9 juillet dernier, au Stade Kallimarmaro, à Athènes, qui avait rassemblé des chanteurs français, belges, italiens et espagnols devant 35.000 spectateurs. Salvatore Adamo et Nikos Aliagas qui avaient participé à cet événement de solidarité se sont joints au débat sur le statut des artistes dans une Europe en crise.

"J'ai l'impression qu'on vit présentement le plus grand coup de bluff de tous les temps", appréhende Lavrentis. "La Grèce est un laboratoire de test. Mais, la méthode qui vise à appauvrir les travailleurs est un puits sans fond qui ne fonctionne pas." Adamo a renchéri en jugeant "absurde de diminuer le minimum vital des pauvres pour augmenter le superflu des riches". Lavrentis a plus spécifiquement témoigné de la situation des artistes grecs confrontés aux fermetures des maisons de disques et à l'obligation de réduire les tarifs des concerts. L'écrivain et chroniqueur Marcel Sel a rappelé les attaques de Bart De Wever contre des artistes avant d'avancer qu'"on ne touche pas au caractère sacré des artistes sans raison. Ce n'est pas innocent si les dictatures commencent par les museler. Les artistes sont le cinquième pouvoir. Quand les autres ont dérapé, c'est le seul fou qui peut encore crier." (COR 940)

Nos partenaires