Le cercle des bières trappistes reconnues compte désormais deux membres de plus

16/12/13 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Le Vif

(Belga) La bière néerlandaise de Zundert et l'Américaine Spencer ont fait officiellement leur entrée dans le cercle des "produits authentiques trappistes". Réunie en assemblée la semaine dernière à Bruxelles, l'Association Internationale Trappiste (AIT) a en effet octroyé le logo de certification aux deux bières.

"L'assemblée a examiné et approuvé les rapports des visites d'installations qui avaient eu lieu dans les deux monastères en octobre et novembre. Elle a fait la dégustation des deux bières et a ensuite octroyé le logo hexagonal à chacune", a précisé un porte-parole de l'AIT. Pour qu'une bière puisse porter le fameux logo, trois conditions doivent être remplies: la bière doit être brassée au sein d'une abbaye de l'ordre trappiste, sous la supervision des moines et une partie des bénéfices doit être reversée à des oeuvres sociales; l'autre partie devant logiquement permettre de subvenir aux besoins de l'abbaye et de ses pensionnaires. Après l'arrivée d'une trappiste autrichienne en 2012, l'internationalisation du paysage brassicole trappiste se poursuit donc. La Zundert (8% vol. alc.) est brassée dans l'enceinte de l'abbaye Maria Toevlucht, située à quelques kilomètres de la frontière belge. La Spencer Trappist Ale (6,5% vol. alc.) est, elle, produite par la communauté de l'abbaye Saint-Joseph établie à Spencer (Massachusetts, nord-est des Etats-Unis). On recense désormais dix brasseries trappistes officielles : six en Belgique, deux aux Pays-Bas, une en Autriche et une aux Etats-Unis. La bière du Mont des Cats (nord de la France), brassée dans les installations de Chimay sur une recette proposée par la communauté du Mont des Cats, ne possède pas le logo officiel. Cette apparition de nouvelles bières trappistes sur le marché ne se traduit toutefois pas, au sein des quelque 160 communautés de l'ordre dans le monde, par une hausse marquée des effectifs. Si l'abbaye de Spencer et ses 68 moines n'ont guère de souci à se faire pour la survie de leur communauté et la pérennité de leur produit fraîchement sorti des cuves, la crise des vocations en Europe, et en Belgique notamment, pourrait à moyen terme faire à nouveau évoluer le contingent de bières trappistes officielles. (Belga)

Nos partenaires