Le centre de protonthérapie wallon durement critiqué par la N-VA

29/04/14 à 10:02 - Mise à jour à 10:02

Source: Le Vif

(Belga) La décision wallonne de construire à Charleroi un centre de protonthérapie, en plus de celui que prévoient de bâtir à Louvain la KUL et l'UCL, est "incompréhensible", critique le sénateur N-VA Louis Ide dans un communiqué. Il dénonce un gaspillage d'argent public et s'oppose au remboursement des coûts par l'Inami.

L'Echo rapporte mardi que le gouvernement wallon a décidé de financer, à hauteur de 47 millions d'euros, un centre de protonthérapie à Charleroi, quelques semaines après l'annonce d'un projet similaire emmené par le tandem UCL et KUL. Cette technologie de pointe doit améliorer le traitement du cancer chez les enfants. Selon le quotidien, le choix de la Flandre pour implanter une technologie a froissé les susceptibilités wallonnes et en particulier celle du bourgmestre de Charleroi, Paul Magnette. "Il n'y de place que pour un seul centre en Belgique", réagit M. Ide. "Le nombre de patients qui bénéficieront de cette thérapie chère est encore très limité, et deux centres ne peuvent en aucun cas être rentables. La Région wallonne en est consciente et mise sur un remboursement de l'Inami pour récupérer une partie des coûts". Le sénateur N-VA s'oppose à ce que l'Inami finance le centre wallon, qui est selon lui "superflu" et qui "conduira à une surconsommation et davantage de dépenses pour l'assurance-maladie". (Belga)

Nos partenaires