Le centre d'alerte des tsunamis lève l'avertissement au Chili, Pérou, Honduras et Équateur

02/04/14 à 08:25 - Mise à jour à 08:25

Source: Le Vif

(Belga) Le centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique (Pacific Tsunami Warning Center) a annulé mercredi peu avant 5h (GMT) l'alerte au tsunami au Chili, Pérou, Honduras et Équateur, qu'il avait déclenchée après un fort séisme de magnitude 8,2 mardi soir dans le nord du Chili, qui a fait au moins cinq morts. Le centre précise qu'il revient aux autorités locales de prendre les décisions relatives à cet événement.

Le centre d'alerte des tsunamis lève l'avertissement au Chili, Pérou, Honduras et Équateur

"L'analyse des niveaux de la mer indique qu'un tsunami a bien été généré", souligne le centre dans son bulletin disponible sur son site internet, mais les autorités locales des zones côtières proches de l'épicentre peuvent considérer que la menace est passée "si aucune vague importante ne s'est manifestée durant au moins deux heures après l'heure estimée de leur arrivée". "La menace pour les navires et structures côtières peut durer à cause des courants rapides", poursuit le centre, qui précise que les décisions "doivent être prises par les autorités locales au regard de l'état d'alerte officiel dans leur zone", car "ce bulletin constitue avant tout un avis" aux gouvernements. Le centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique a annulé mercredi matin l'alerte pour le Chili, Pérou, Equateur et Honduras. Mardi soir, un fort séisme de magnitude 8,2 dans le nord du Chili a fait cinq morts et entraîné des alertes au tsunami au Chili, au Pérou, au Honduras et en Equateur. La présidente chilienne, Michelle Bachelet, a déclaré le nord du pays en état de catastrophe naturelle. Le Service national chilien des situations d'urgence a ordonné l'évacuation des côtes du nord du pays, tandis que les gouvernements équatorien, hondurien et péruvien ont émis une alerte en raison du risque de tsunami. (Belga)

Nos partenaires