Le cdH veut saisir la révolution du numérique au bond et faire de Bruxelles sa capitale

15/05/14 à 20:57 - Mise à jour à 20:57

Source: Le Vif

(Belga) Après la révolution écologique, il y a trente ans, le cdH veut saisir la révolution numérique au bond et faire de Bruxelles sa capitale d'ici dix ans. Il avance 45 propositions pour y parvenir, ont affirmé jeudi le député cdH Hamza Fassi Fihri, cheville ouvrière de ce programme des démocrates humanistes, et leur chef de file à Bruxelles Joëlle Milquet. Selon eux, leur parti est bien seul à prendre les devants en la matière, alors que les enjeux économiques et sociaux qui y sont liés sont énormes.

Le cdH veut saisir la révolution du numérique au bond et faire de Bruxelles sa capitale

Postulat de base du cdH: comme au temps de l'invention de l'écriture et de l'imprimerie, nous vivons avec internet un changement de civilisation. Il importe donc d'outiller les populations pour intégrer ces nouvelles technologies dans l'éducation, la culture, la citoyenneté, la recherche, les télécoms, la mobilité, la santé publique... Le cdH propose notamment de former une grande coalition pour le numérique en commençant par la mise sur pied d'états-généraux regroupant les acteurs de cette "coalition": les écoles, les partenaires sociaux, les universités, les industries, le monde culturel, les medias, les opérateurs, etc. Ceux-ci devraient permettre d'identifier les moyens nécessaires pour accompagner au mieux cette transition et esquisser une stratégie pour faire de Bruxelles une "capitale numérique". Pour assurer une transition numérique durable, il faut commencer par doter les enfants d'un minimum de compétences en la matière à l'école, dont il faut prévoir le renouvellement continu des équipements, sensibiliser tous les secteurs d'activité économique à l'impact potentiel du numérique sur leur développement, et créer un pôle de compétences des métiers d'internet. On épinglera aussi, parmi les propositions du cdH, celle d'une réaffectation de l'ancien site de l'OTAN, en un quartier numérique; la création d'un fonds pour les start-up à la Société Régionale d'Investissement, des appels à projets en recherche et développement, un master en alternance axé sur les TIC, et le soutien à la mise sur le marché d'un ordinateur à 50 euros pour démocratiser l'accès aux TIC notamment pour les étudiants. (Belga)

Nos partenaires