Le cdH dénonce le radicalisme anti-bruxellois du gouvernement flamand

07/07/13 à 17:26 - Mise à jour à 17:26

Source: Le Vif

(Belga) Le nouveau recours que le gouvernement flamand a annoncé vendredi contre certaines politiques budgétaires bruxelloises est "profondément déprimant" car il témoigne d'un fond "radicalement anti-bruxellois", a affirmé dimanche le président du groupe cdH au parlement bruxellois, Benoît Cerexhe.

Le cdH dénonce le radicalisme anti-bruxellois du gouvernement flamand

"Derrière les discours de façade sur l'importance que la Communauté flamande dit vouloir accorder à Bruxelles, demeure un fond radicalement anti-bruxellois qui entend expliquer aux habitants de la Capitale, de quelque communauté qu'ils soient, qu'ils sont des sous-citoyens, qui ne peuvent relever, sans l'accord de la Flandre, les défis énormes auxquels ils sont confrontés et auxquels la Communauté flamande n'entend guère apporter de réponse", a estimé M. Cerexhe dans un communiqué. Il se dit d'autant plus excédé que la Communauté flamande "semble n'avoir toujours pas pris la mesure des besoins des populations bruxelloises". Ce recours, ajoute-t-il, "ne s'inscrit nullement dans l'esprit ni dans la lettre des accords institutionnels et autres négociations menées en Comori", le comité de mise en oeuvre des réformes institutionnelles associant les huit partis qui soutiennent la 6e réforme de l'Etat. Benoît Cerexhe demande à la ministre bruxelloise CD&V Brigitte Grouwels de défendre auprès des instances de son parti la position des Bruxellois dans ce dossier. Il s'interroge sur la réelle volonté du gouvernement flamand de collaborer avec les autorités régionales bruxelloises "alors même qu'un certain nombre de dossiers d'intérêt supra-régional sont aujourd'hui sur la table des deux gouvernements, flamand et bruxellois". Le gouvernement flamand a annoncé vendredi son intention de saisir la Cour constitutionnelle d'un recours contre des dépenses d'investissement du gouvernement bruxellois en formation professionnelle et infrastructures sportives. Il y voit une manière pour la Région bruxelloise d'empiéter sur les compétences de la Communauté flamande. Le gouvernement flamand avait déjà saisi la Cour l'an dernier pour un problème similaire mais n'a toujours pas reçu de réponse. (Belga)

Nos partenaires