Le budget controversé de la Culture à l'ordre du jour du gouvernement jeudi

28/11/12 à 12:23 - Mise à jour à 12:23

Source: Le Vif

(Belga) Les efforts budgétaires à réaliser dans le département de la Culture feront l'objet d'un point à l'ordre du jour du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles jeudi, alors que le secteur poursuit son mouvement de rassemblement pour protester plus efficacement contre les coupes envisagées.

Le budget controversé de la Culture à l'ordre du jour du gouvernement jeudi

La ministre de la Culture Fadila Laanan (PS) avait envisagé des coupes dans les budgets des projets d'aide à la création (théâtre, musique, danse) pour rencontrer les demandes d'économies réclamées aux ministres du gouvernement, tout en préservant les conventions et contrats-programmes. La protestation du secteur - encore relayée mardi par des députés Ecolo, cdH et MR au parlement de la Fédération - avait déjà convaincu la ministre la semaine dernière de maintenir les crédits consacrés à l'aide à la création des projets théâtraux à leur montant ajusté 2012. Invités mardi en fin de journée à proposer des pistes d'économies de rechange, les conseils d'avis de l'art dramatique et de l'aide aux projets théâtraux semblent avoir joué la carte de la solidarité intersectorielle, appelant à élargir le débat au Comité de concertation des arts de la scène. En soirée, un comité intersectoriel visant à regrouper l'ensemble des acteurs culturels de la Fédération pour parler d'une voie unanime a tenu une première réunion à Watermael-Boitsfort. Diverses actions ont été évoquées, d'un appel à une journée de grève générale à une manifestation devant le théâtre de La Monnaie, jusqu'au refus massif du "visa professionnel artiste". Le département de la Culture doit globalement réaliser quelque 10 millions d'économies sur les 178 millions que le gouvernement s'est engagé à faire en 2013. La volonté du ministre-président Rudy Demotte de mettre le sujet à l'agenda du gouvernement, avant une concertation du secteur culturel, a pour effet d'impliquer l'ensemble des ministres dans les propositions à examiner. (VIM)

Nos partenaires