Le bourgmestre de Beaumont plaide l'irrecevabilité dans le dossier de l'abattoir

13/11/12 à 13:59 - Mise à jour à 13:59

Source: Le Vif

(Belga) Soupçonné de détournements et de prise d'intérêts, le bourgmestre de Beaumont a plaidé l'irrecevabilité des poursuites et le non-lieu à titre subsidiaire, dans le dossier de l'abattoir communal, plaidé ce mardi matin en chambre du conseil de Charleroi.

La chambre du conseil rendra son ordonnance le 15 janvier 2013 dans ce dossier de l'abattoir de Beaumont, qui concerne le bourgmestre de la localité, Charles Dupuis. Le parquet demande son renvoi en correctionnelle pour détournements et prise d'intérêts. En 2004, le collège communal beaumontois avait confié la gestion de l'abattoir communal à Patrick Dupuis, le neveu du bourgmestre. Or, ce dernier a participé au vote. De même, deux employés communaux auraient été mis à disposition de l'abatteur et le taxi social du CPAS aurait servi à amener gratuitement les échantillons de viande à l'Afsca. Enfin, aucun loyer n'était réclamé à l'abattoir jusqu'en 2007, alors qu'une convention le prévoyait. Me Wimmer, conseil de Charles Dupuis, a plaidé l'irrecevabilité des poursuites vu les fuites qui ont eu lieu en cours d'instruction. Il déplore qu'un journaliste ait appris à son client l'existence de son inculpation. A titre subsidiaire, l'avocat a sollicité le non-lieu, estimant que les charges n'étaient pas établies et que "les citoyens étaient les meilleurs juges, eux qui ont réélu Charles Dupuis comme bourgmestre pour la sixième fois consécutive". (MUA)

Nos partenaires