Le Botox freine la progression du cancer de l'estomac

21/08/14 à 00:05 - Mise à jour à 00:05

Source: Le Vif

(Belga) Bloquer l'influx nerveux dans un cancer de l'estomac avec des injections de Botox, prisées des stars et populaires dans les salons de beauté contre les rides, paraît être une thérapie anti-cancéreuse prometteuse, révèle mercredi une recherche.

Cette dernière étude menée sur des souris et qui vient corroborer des observations sur des malades "montre que les nerfs contrôlent les cellules souches cancéreuses", écrivent les auteurs de ces travaux, les professeurs Timothy Wang et Duan Chen, respectivement de la faculté de médecine de l'Université de Columbia à New York et de l'Université norvégienne de science et de technologie. "Bloquer les signaux nerveux rend les cellules cancéreuses plus vulnérables en supprimant un des facteurs clé qui régulent leur croissance", explique le professeur Wang. Cet effet sur le cancer pourrait s'expliquer par le fait que le Botox empêche la production d'acétylcholine, un neurotransmetteur clé qui stimule aussi la division cellulaire, relèvent ces chercheurs dont les travaux paraissent dans la revue Science Transnational Medicine. Ces chercheurs ont testé avec des souris, chez lesquelles ils avaient induit un cancer de l'estomac, quatre méthodes de suppression de l'influx nerveux qui, toutes, ont bloqué la progression de la tumeur. Ils ont sectionné les nerfs tout autour du cancer chez certains de ces rongeurs, sur un côté seulement de la tumeur chez d'autres, et supprimé dans un quatrième groupe la production d'acétylcholine avec du Botox. Une étude menée sur 37 patients au Japon opérés d'un cancer de l'estomac montre que chez ceux dont l'intervention comprenait davantage de sectionnement des nerfs avait un taux beaucoup plus faible de récurrence de la tumeur. (Belga)

Nos partenaires