Le Belgo-Djiboutien Daher Ahmed Farah à nouveau arrêté

01/10/13 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

Source: Le Vif

(Belga) Daher Ahmed Farah, le président belgo-djiboutien du Mouvement pour le Renouveau démocratique et le Développement (MRD), a été arrêté à Djibouti, mardi, au lendemain d'une nouvelle journée de violences dans la capitale de cet Etat d'Afrique de l'Est. Il avait été lundi assigné à résidence, après que le régime du président Guelleh a lourdement réprimé un meeting de l'opposition, a confié M. Farah depuis Djibouti à l'agence Belga.

L'opposition djiboutienne, réunie au sein de l'Union pour le Salut National (USN), a organisé lundi dans la capitale un meeting qui n'avait pas été autorisé par les autorités. Des arrestations s'en sont suivies un peu partout dans la ville, explique M. Farah, qui a été assigné à résidence jusque minuit. Des dizaines de participants au rassemblement et des leaders de l'USN, parmi lesquels deux députés et un bourgmestre, ont été arrêtés et victimes dans certains cas de violences policières. Mardi midi, le président du MRD a été lui-même arrêté, ont confirmé son épouse et son avocat. Ces événements montrent qu'il est devenu totalement impossible de mener la moindre action d'information de la population à Djibouti, commente Dimitri Verdonck, président de l'Association Culture et progrès et spécialiste de la région. Le moindre rassemblement, même pacifique, fait l'objet d'une violente répression de la part du régime, déplore-t-il. Il s'agit de la douzième arrestation du leader de l'opposition depuis son retour à Djibouti dans la perspective des élections, en janvier 2013, après neuf ans d'exil en Belgique. La dernière remontait au mois de juillet. M. Farah avait alors été détenu jusque mi-septembre. (Belga)

Nos partenaires