Le Belge interpellé pour homosexualité en Ouganda a été libéré

29/01/14 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

Source: Le Vif

(Belga) Le citoyen belge, qui avait été interpellé en raison de son homosexualité par les autorités ougandaises à Kampala, a été libéré sous caution mercredi vers midi, a indiqué Joren Vandeweyer, le porte-parole des Affaires étrangères à Bruxelles. "Sa libération a été confirmé par un consul", a-t-il précisé.

Le ressortissant belge avait été interpellé dans la nuit de dimanche à lundi à son domicile de Kampala, où il habite depuis plusieurs années. D'après des médias ougandais, le Belge et son compagnon kényan avaient été incarcérés dans un poste de police de la capitale ougandaise. Ils doivent en théorie comparaître jeudi devant un tribunal pour avoir eu "des comportements sexuels contraires aux lois de la nature". L'homosexualité est réprimée par la loi en Ouganda. En décembre dernier, le parlement avait notamment adopté un texte punissant de la prison à perpétuité quiconque serait surpris pour une seconde fois au cours d'un acte homosexuel. Le président ougandais, Yoweri Museveni, a finalement refusé de promulguer cette loi, qui avait suscité de vives réactions, notamment de l'Union européenne et des organisations de défense des droits de l'Homme. M. Museveni s'était justifié en déclarant que les homosexuels étaient "malades" mais qu'ils ne devaient pas être tués ou emprisonnés à vie. (Belga)

Nos partenaires