Le beau-père du bébé maltraité a été relaxé par la chambre du conseil de Charleroi

10/07/13 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Source: Le Vif

(Belga) La chambre du conseil de Charleroi a ordonné la libération sous conditions d'Anthony V., le beau-père d'un bébé hospitalisé pour plusieurs fractures la semaine dernière. Le parquet n'a pas interjeté appel.

La semaine dernière, le petit Léo, âgé de 15 mois, était amené à l'hôpital par sa maman "pour un problème à la jambe". Les médecins avaient rapidement diagnostiqué plusieurs fractures et appelé les forces de l'ordre. Interrogés, la mère de l'enfant et son beau-père, Anthony V., ont nié toute maltraitance. Le couple originaire de Montignies-sur-Sambre (Charleroi) a néanmoins été inculpé de coups et blessures volontaires sur mineur ayant entraîné une incapacité. Le beau-père a été placé sous mandat d'arrêt tandis que la mère a été relaxée. Mercredi, la chambre du conseil de Charleroi a ordonné la libération sous conditions d'Anthony V., défendu par Me Thomas Puccini. Le parquet n'a pas interjeté appel. Selon les médecins, les fractures constatées sur l'enfant remontaient à plusieurs jours, ce qui pourrait coïncider avec la période de garde du père. Ce dernier est en froid avec son ex-femme et des plaintes réciproques sont régulièrement déposées à propos des enfants. Le parquet avait d'ailleurs demandé un suivi de la part du SAJ (Service d'aide à la jeunesse), mais celui-ci n'avait pas encore été mis en place. Le père de Léo, sa mère et son beau-père seront prochainement réinterrogés par les enquêteurs. (Belga)

Nos partenaires