Le Bâtonnier flamand dénonce le populisme des politiques

21/01/13 à 21:21 - Mise à jour à 21:21

Source: Le Vif

(Belga) Le parlement et le gouvernement ont trop facilement tendance, à travers leur travail législatif, à verser dans le "populisme", a asséné lundi le président de l'Ordre des Barreaux flamands (OVB), Edgar Boyens, à l'occasion des voeux pour l'année 2013. Leur politique souffre d'un manque d'efforts, ce qui la rend déficiente, a-t-il ajouté, leur reprochant d'avoir pour habitude de suivre l'opinion publique plutôt que d'engager le débat.

"Bien plus que le populisme lui-même, la plus grande menace consiste en l'incapacité à s'accorder sur une politique qui pourra y remédier", a dit le président de l'OVB. "Le populisme ne parvient à s'offrir des gages de crédibilité que lorsque la crédibilité des politiques est atteinte à sa base. Le législateur, tant le parlement que le gouvernement, ne devrait pas tomber dans le populisme mais oser engager les grands débats". (MUA)

Nos partenaires