Lasagnes au cheval - Findus juge peu probable qu'il s'agisse d'un accident

09/02/13 à 18:52 - Mise à jour à 18:52

Source: Le Vif

(Belga) Le groupe agro-alimentaire Findus a estimé peu probable samedi que la présence en grande quantité de viande de cheval dans ses lasagnes au boeuf vendues au Royaume-Uni soit "accidentelle".

"Les premiers résultats de l'enquête interne de Findus UK suggère fortement que la contamination des lasagnes au boeuf n'était pas accidentelle", a annoncé Findus dans un communiqué, précisant se renseigner sur les poursuites judiciaires à engager contre "ses fournisseurs". Plus tôt samedi, le groupe international, dont le siège est à Londres, avait estimé que la fraude à la viande de cheval pourrait remonter à août 2012. Il a cependant insisté sur le fait qu'il n'était pas "au courant l'an dernier du problème de contamination à la viande chevaline". D'importantes quantités de viande de cheval - jusqu'à 100% - ont été découvertes dans des lasagnes et des spaghetti bolognaise, et qui auraient dus contenir 100% de boeuf, distribués au Royaume-Uni par Findus et Aldi et fournies par la société française Comigel. Cette dernière s'approvisionnait auprès de l'entreprise française Spanghero, qui affirme avoir acheté la viande en Roumanie. Cette viande aurait été négociée via Chypre et les Pays-Bas selon des informations communiquées samedi par le ministre français de la Consommation, Benoît Hamon. La société française "a acquis la viande surgelée auprès d'un trader chypriote, qui avait sous-traité la commande à un trader situé aux Pays-Bas, ce dernier s'étant fourni auprès d'un abattoir et d'un atelier de découpe situés en Roumanie", a précisé le ministre. La société française en question est le groupe Poujol, la holding de la société Spanghero. Selon les autorités britanniques, pays où la consommation de viande chevaline est taboue, les produits incriminés ne présentent pas de danger pour la santé. (OSA)

Nos partenaires