Labille répond à Bellens: "j'attends autre chose d'un top manager"

29/01/13 à 20:03 - Mise à jour à 20:03

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Entreprises publiques, Jean-Pascal Labille (PS), a dénoncé mardi soir "tant sur la forme que sur le fond" les déclarations tenues plus tôt dans la journée par le patron de Belgacom, Didier Bellens, sur la loi et les normes télécoms en Belgique.

"(J') attends autre chose d'un top manager d'une des plus grandes entreprises de Belgique. Si Belgacom est autonome, elle n'en demeure pas moins une entreprise publique", a réagi le ministre dans un communiqué. M. Labille invite dès lors M. Bellens à contribuer, "par le biais de réflexions constructives", à améliorer l'accueil réservé aux entreprises qui font le choix de s'installer dans notre pays. Sur le fond de la polémique, Jean-Pascal Labille souligne que "les dispositions mises en cause par M. Bellens participent pleinement à la défense des intérêts d'une part sanitaires (ondes GSM), d'autre part économiques (loi Télécom) des citoyens". "A côté du développement des entreprises, c'est là aussi l'un des objectifs de service public que doivent nécessairement poursuivre un gouvernement... et une entreprise publique", ajoute le ministre fédéral. Lors de son speech prononcé à l'occasion d'un "drink de nouvel an" mardi, le patron de Belgacom a vertement critiqué les normes d'émission en Région bruxelloise et dénoncé que la récente loi télécoms, en vigueur depuis octobre. Celle-ci permet notamment au consommateur de changer d'opérateur après 6 mois sans frais, tant pour l'abonnement téléphone, GSM, internet ou de télévision. (MUA)

Nos partenaires