La vitamine B9 durant la grossesse réduit de près de 40% le risque d'autisme

12/02/13 à 22:51 - Mise à jour à 22:51

Source: Le Vif

(Belga) Des compléments de vitamine B9 au tout début de la grossesse réduiraient de 40% le risque d'autisme du nouveau-né, selon une grande étude clinique menée en Norvège et publiée mardi dans le Journal of The American Medical Association (JAMA).

Cette recherche a porté sur quelque 85.000 enfants norvégiens dont la mère a pris ou non des compléments de vitamine B9, encore appelée acide folique. La nette réduction du risque du syndrome autistique a été constatée chez les enfants de celles qui avaient pris cette vitamine entre quatre semaines avant le début de la grossesse et huit semaines après. Les chercheurs n'ont pas pu établir de lien entre la vitamine B9 et un moindre risque du syndrome d'Asperger, une forme d'autisme supérieur, en raison d'un nombre insuffisant pour pouvoir faire une comparaison statistique. Les femmes qui prenaient des compléments de vitamine B9 durant leur grossesse ont nettement augmenté entre le début de l'étude en 2002 et la fin en 2008. En 2002, elles étaient 43% à en prendre et 85% en 2008. Cependant un grand nombre d'entre elles ont commencé à prendre les compléments de vitamine B9 plus tard que ce qui est recommandé. Seulement la moitié a commencé avant de tomber enceinte. L'acide folique est indispensable pour la synthèse de la molécule d'ADN et le processus de réparation de l'organisme. La vitamine est produite naturellement à partir du folate qui se trouve en abondance dans les légumes verts à feuilles, les pois, les lentilles, les haricots et les oeufs. Aux Etats-Unis, au Canada et au Chili, la vitamine B9 est ajoutée dans la farine de manière à fournir automatiquement ce complément alimentaire aux consommateurs. (DEL)

Nos partenaires