La violence à l'encontre de la police continue d'augmenter

30/01/14 à 07:12 - Mise à jour à 07:12

Source: Le Vif

(Belga) Le nombre de policiers victimes d'agression physique a augmenté de 15 pc en deux ans, selon des chiffres de la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet. Ce sont surtout le nombre de jours de congés maladie à la suite de ces agressions qui augmentent, avec un total aujourd'hui de 4.069 jours d'incapacités pour les agents par an. "Ces agressions deviennent de plus en plus violentes", indiquent des syndicats policiers jeudi dans le journal Het Laatste Nieuws.

La violence à l'encontre de la police continue d'augmenter

En 2009, on ne dénombrait "que" 118 policiers fédéraux victimes de violences physiques, contre 136 en 2011, soit une hausse de 15 pc, selon les derniers chiffres fournis par la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH) au sénateur Dirk Claes (CD&V). Des agressions qui tiennent également les policiers éloignés plus longtemps de leur lieu de travail: le nombre de jours d'absence pour maladie liés à ces faits est passé de 1.300 jours en 2009 à 4.069 en 2011. La durée moyenne d'interruption de travail d'un agent agressé passe ainsi de 8,5 jours à près de 25. "Logique, car les agressions sont à chaque fois plus violentes", réagissent les syndicats policiers. Une hausse de l'agressivité qui se constate également en dehors des grandes villes, souligne un représentant d'un syndicat de police. "Il y a en outre de nombreux collègues qui ne déposent pas plainte, car ils pensent que cela n'a de toute façon aucun sens." Cette augmentation du nombre de jours d'absence a un impact sur la capacité de fonctionnement de la police "et cela met les collègues qui travaillent sous une pression de travail très forte", ajoute-t-il. (Belga)

Nos partenaires