La ville de Seraing devra faire un effort budgétaire durant les six prochaines années

04/12/13 à 15:20 - Mise à jour à 15:20

Source: Le Vif

(Belga) Le bourgmestre de Seraing, Alain Mathot, a présenté mercredi le plan d'austérité prévu entre 2014 et 2018 afin de lisser les efforts financiers qui permettront à la ville de rester à l'équilibre avant la reprise économique espérée pour 2017 ou 2018, date de l'inauguration des grands projets sérésiens. 67,5 millions d'euros devront être trouvés pour présenter chaque année un budget en équilibre.

La ville de Seraing devra faire un effort budgétaire durant les six prochaines années

Le bourgmestre de Seraing a détaillé mercredi les grandes orientations prises par le collège sérésien afin de permettre à la ville de ne pas faire plonger ses finances dans le rouge sans toucher pour autant aux taxes, au personnel communal et aux services rendus à la population. Le conseil communal a voté en novembre dernier une série de taxes qui ne touchent pas directement le citoyen. La ville escompte une rentrée de 700.000 euros et espère une augmentation de l'impôt sur les personnes physiques. Elle pourra également compter sur des dividendes stables estimées à 4,3 millions d'euros. Les élus ont décidé de vendre des terrains pour 2 millions d'euros tout en transférant à l'immobilière publique la charge de quelque 8,5 millions d'euros provenant de la vente de Neocitta et Primo, jusqu'alors à charge de la ville. Cette dernière espère également obtenir du CRAC un prêt de 27 millions d'euros répartis de 2015 à 2018. Le conclave budgétaire s'est également attelé à réduire les dépenses. La dette est passée de 21 à 9 millions d'euros tandis que les frais liés au personnel et au fonctionnement seront très sérieusement contrôlés. (Belga)

Nos partenaires