La Ville de Namur autorise la chasse pour limiter les dégâts des sangliers

05/03/14 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Le Vif

(Belga) La ville de Namur autorise la chasse sur certaines parcelles dans le bois communal de Malonne, a-t-elle indiqué mercredi. La ville souhaite ainsi prendre les devants pour éviter de devoir débourser de l'argent dans des frais importants liés aux dégâts occasionnés par les sangliers.

A Namur et dans ses environs (Jambes, Wépion, Erpent, Malonne, etc), les plaintes sont récurrentes concernant les dégâts provoqués par les sangliers. "Les jardins sont régulièrement dévastés par ces mammifères à la recherche perpétuelle de nourriture. Jardins retournés, parcelles détruites,... Le passage des sangliers n'est pas sans conséquence", indique la ville. Le collège communal a donc approuvé un projet de délibération visant la location de certaines parcelles du bois communal de Malonne pour y pratiquer la chasse. 31 hectares de bois sont concernés: les bois de la Folie, du Tombois, de la Taille des Sarts, d'Insevaux, de Clinchant, de la Navinne, de Maupetin et de Malpas. "Les sangliers qui se sentent pour l'instant en sécurité dans ces massifs forestiers pourront désormais y être débusqués", ajoute la ville. Sur ces 31 hectares, 27 appartiennent à la Ville de Namur qui les gère pour le compte de tiers et quatre sont à la Régie foncière de la ville. Celle-ci cède à la location des terrains communaux à des propriétaires ou titulaires de droit de chasse sur les territoires avoisinants afin de permettre de gérer au mieux les populations de sangliers. (Belga)

Nos partenaires