La Ville de Mons veut récupérer le terrain du Clos des Hirondelles

01/04/14 à 14:10 - Mise à jour à 14:09

Source: Le Vif

(Belga) La Ville de Mons, la Police et le Parquet ne veulent plus de zone de non-droit dans l'entité. Ils ont ainsi signifié aux 20 familles qui occupent illégalement un terrain appartenant à la Ville qu'elles devaient quitter lieux dans les trois mois, a-t-on appris mardi.

La Ville de Mons veut récupérer le terrain du Clos des Hirondelles

Actuellement, 55 personnes résident au "Clos des Hirondelles", mis à la disposition de 5 personnes il y a 26 ans. A l'époque, la Ville avait mis ce terrain à disposition de citoyens sédentarisés. Mais le nombre d'habitants à décuplé dans l'illégalité et la Ville, qui estime qu'il s'agit d'un endroit stratégique pour son développement, veut récupérer son bien. Les autorités montoises ont indiqué aux occupants, résidant dans des caravanes, qu'ils avaient trois mois pour quitter les lieux. "Il ne peut pas exister à Mons des lieux qui échappent aux règles et aux lois", indiquent les autorités montoises. Elles ne veulent plus de risques pour la sécurité au Clos des Hirondelles tels des détournements d'électricité, faits commis autour du camp, des incendies, des problèmes de déchets, de non-respect des règlementations, de pollutions et de la tranquillité publique. "La situation a trop duré", a indiqué Nicolas Martin, bourgmestre ff. de Mons. Les habitants du site ont donc trois mois pour quitter les lieux et trouver un logement adapté. Les services sociaux montois se disent prêts à les aider à trouver un toit. D'autres démarches juridiques seront entamées envers les personnes qui ne donneront pas suite à la requêtes des autorités. (Belga)

Nos partenaires