La ville de Bruxelles part à la chasse aux pigeons

27/05/13 à 23:31 - Mise à jour à 23:31

Source: Le Vif

(Belga) Un plan de capture et d'euthanasie des pigeons a été approuvé, lundi soir, par le conseil communal de la ville de Bruxelles. En 2011, leur population était estimée à 1.500 sur le territoire de la ville. Depuis 2 ans, moment de l'arrêt du plan de castration des pigeons à la suite de dénonciations faites par le groupe d'action GAIA, leur nombre a triplé.

La ville de Bruxelles part à la chasse aux pigeons

L'échevin bruxellois de l'Urbanisme Geoffroy Coomans de Brachène (MR) a élaboré un plan en 4 volets, pour un budget de 45.000 euros par an. Il a pris exemple sur la ville de Bâle, en Suisse, qui est parvenue à réduire de moitié leur population. "Ces rats du ciel sont une nuisance, surtout sur les places Bockstael et Anneessens", note l'échevin. "Il faut maîtriser leur reproduction." Il précise qu'un pigeon peut pondre 6 fois par an et qu'un couple peut engendrer 106 petits en deux ans. Une campagne de sensibilisation rappellera aux Bruxellois que leur nourrissage est passible d'une amende de 250 euros. L'échevin remarque, par ailleurs, que les rats, qui affluent à ces repas, sont porteurs de maladies pour les oiseaux. Les lieux de nidification seront réduits. Des pigeonniers contraceptifs et esthétiques seront installés en ville. Un appel d'offres a été lancé pour choisir l'entreprise qui s'occupera d'euthanasier les pigeons faibles et malades. Un avis a été demandé au Conseil du bien-être animal du SPF Santé publique concernant le choix de la méthode. (Belga)

Nos partenaires