La ville de Bruxelles critique face au plan régional de stationnement

27/05/13 à 22:41 - Mise à jour à 22:41

Source: Le Vif

(Belga) La ville de Bruxelles a rendu, lundi soir lors de son conseil communal, un avis critique sur le plan régional de politique de stationnement et a demandé des éclaircissements sur la collaboration entre communes et région.

Si l'échevine du stationnement Marion Lemesre (MR) est favorable à l'élaboration d'un plan régional destiné à coordonner les politiques de stationnement des 19 communes, elle déplore l'absence de négociation concernant les parkings de dissuasion et les incitants pour augmenter l'usage des parkings publics, avec par exemple des tarifs plus attractifs en souterrain. Elle aurait également souhaité une harmonisation des prix des cartes spécifiques pour les professions médicales, les commerçants ou les enseignants. L'échevine est, par ailleurs, réticente à la subdivision du territoire régional en 118 zones. Le sujet principal de discorde porte sur l'objectif de réduction de 16% du parking disponible en voirie, à savoir 280.000 places. "Bloquer l'accès en voiture au centre-ville sans développer au préalable le réseau de transports en commun et le RER est nocif pour le commerce", défend Marion Lemesre, qui précise qu'une étude d'incidence économique de la mobilité sera menée. Christian Ceux (cdH), pour l'opposition, estime que les libéraux donnent la priorité à la voiture et se montre sceptique quant à ses demandes de laisser la possibilité aux communes d'implanter les stations vélos. Etant donné le statut de centre touristique de Bruxelles, il aurait souhaité que la politique pour les taxis soit abordée par la ville. (Belga)

Nos partenaires