La Turquie menace de boycotter les groupes retenus pour explorer le gaz à Chypre

03/11/12 à 12:32 - Mise à jour à 12:32

Source: Le Vif

(Belga) La Turquie a menacé samedi d'exclure de ses futurs projets en matière d'énergie les compagnies pétrolières retenues pour l'exploration du gaz dans les eaux territoriales de Chypre.

"Comme nous l'avons répété à plusieurs reprises (...), les compagnies qui coopéreront avec les autorités chypriotes grecques seront exclues des futurs projets turcs en matière d'énergie", a annoncé le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, dans un communiqué. Le chef de la diplomatie turque a appelé ces compagnies et les autorités de leur pays à "agir avec raison" et à se retirer de ces projets d'exploration dans des eaux dont la Turquie dispute la souveraineté à Chypre. Chypre a annoncé mardi avoir accordé quatre permis d'exploration de gaz, deux à un consortium composé de l'Italien ENI et du Sud-Coréen Kogas, un au groupe pétrolier français Total et un dernier à un consortium composé de Total et du Russe Novatec. Selon le ministre chypriote du Commerce, Neoclis Sylikiotis, les négociations sur les détails de ces permis devraient s'achever d'ici 2013. Au total, le gouvernement chypriote souhaite attribuer des licences d'exploration pour douze blocs. La compagnie américaine Noble Energy, titulaire d'un permis sur un autre bloc, a annoncé l'an dernier avoir découvert un gisement de gaz pouvant atteindre 226,5 milliards de mètres cubes, pour une valeur estimée de 100 milliards d'euros, qui suffirait à couvrir les besoins de l'île méditerranéenne pour des décennies. Selon plusieurs médias, d'autres gisements de gaz mais également de pétrole pourraient être mis au jour dans les blocs adjacents. (CHN)

Nos partenaires