La Turquie dit ne pas avoir aider les groupes rebelles radicaux à rejoindre la Syrie

08/10/13 à 15:51 - Mise à jour à 15:51

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a affirmé mardi que la Turquie n'avait à aucun moment permis à des groupes radicaux liés à Al-Qaïda de passer par son territoire pour attaquer le régime syrien.

La Turquie dit ne pas avoir aider les groupes rebelles radicaux à rejoindre la Syrie

"La Turquie n'a jamais autorisé des groupes liés à Al-Qaïda; elle ne les a jamais autorisés à traverser ses frontières", a déclaré M. Davutoglu à Ankara, démentant des informations circulant à ce sujet. Le ministre a qualifié ces allégations de "campagne calomnieuse", avant d'assurer que "la Turquie est en première ligne des pays combattant le terrorisme de la manière la plus déterminée". La Turquie paiera cher pour son soutien aux "terroristes" qui luttent pour renverser le régime de Damas, avait affirmé le président Bachar al-Assad, interrogé sur la présence à la frontière turco-syrienne de rebelles jihadistes affiliés à Al-Qaïda, dans un entretien accordé à une chaîne de télévision turque diffusé vendredi. La Turquie, qui a un gouvernement islamo-conservateur, est l'un des pays soutenant avec le plus de ferveur la rébellion syrienne. Plus de 500.000 Syriens s'y sont réfugiés depuis le début du conflit dans leur pays, en mars 2011. L'armée turque riposte à tout projectile syrien qui s'abat sur la Turquie, mais n'a en revanche pas réalisé d'opérations en Syrie. (Belga)

Nos partenaires