La trappiste de Rochefort sauvée par le ministre Henry

31/01/14 à 19:26 - Mise à jour à 19:26

Source: Le Vif

(Belga) Philippe Henry, ministre wallon de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire, a retiré au groupe industriel Lhoist le permis lui permettant d'effectuer des tests de pompage dans la carrière de la Boverie à Rochefort (province de Namur). Le Père Abbé de l'abbaye Saint-Remy de Rochefort, où est brassée la bière du même nom, se réjouit de cette décision car elle permettra de sauvegarder la trappiste. Lhoist ne comprend pas cette décision.

Lhoist avait introduit cette demande de permis pour étendre la carrière. Selon l'entreprise, si elle ne pouvait pas l'agrandir, elle devrait totalement arrêter ses activités d'ici dix ans et perdrait près de 468 emplois directs et indirects. De son côté, l'abbaye Saint-Remy s'opposait au projet d'extension de la carrière Lhoist qui, d'après elle, risquait de mettre en péril la source d'eau pure Tridaine qui alimente l'abbaye et donc de nuire aux activités de la brasserie et à la bière trappiste. En octobre dernier, le permis avait été accordé à Lhoist. Un recours avait ensuite été introduit par les défenseurs de la source. Philippe Henry estime désormais que rien ne permet d'affirmer que les travaux seront sans danger pour la qualité de l'eau, d'où sa décision. Lhoist assure cependant que le projet présente toutes les garanties exigées par l'ensemble des parties. Le groupe industriel examinera les possibilités de recours pour obtenir rapidement le permis requis, promet-il. Lhoist réclame un dialogue constructif avec l'abbaye pour aboutir à une solution respectueuse pour tous. (Belga)

Nos partenaires