La survie du bureau d'éthique de la Ville de Charleroi en suspens

28/05/13 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

Source: Le Vif

(Belga) Le mandat du bureau d'éthique et de déontologie de la Ville de Charleroi pourrait ne pas être prolongé au-delà d'avril 2014. Le collège communal a en tout cas décidé de ne pas accorder à ses membres, tous issus de la société civile, un mandat de six ans comme en 2007, ont indiqué mardi lors d'une conférence de presse les responsables du bureau.

Le bureau d'éthique et de déontologie de la Ville de Charleroi a vu le jour après les affaires politico-financières qui ont éclaté dans la métropole. Fruit d'une volonté de la majorité sortie des urnes après les élections communales de 2006, il avait la mission selon son président, Jean-Claude Lacroix de participer au rétablissement de la norme au sein de la Ville. En six ans, le bureau a rédigé un code d'éthique et de déontologie, a donné des formations à plus de 1.800 agents communaux et a ouvert plus de 250 dossiers traitant de questions déontologiques. "Cette action a permis pas mal de changements de comportements, elle a sans doute participé à ce que les élus ne fassent plus inscrire leurs noms sur les panneaux annonçant un chantier ou à ce qu'ils adaptent leur communication", a affirmé Jean-Claude Lacroix. Le maintien du bureau ne semble pas une priorité pour la nouvelle majorité. "Les membres de l'organisme jugeront de l'importance qu'on leur accorde au travers des futures décisions", a affirmé Pierre Cuisinier, le vice-président. (Belga)

Nos partenaires