La Suisse pourrait interdire l'aluminium dans les cosmétiques, suspecté d'être cancérigène

03/07/14 à 11:51 - Mise à jour à 11:51

Source: Le Vif

(Belga) L'utilisation d'aluminium dans les cosmétiques, et en particulier dans les déodorants, pourrait être restreinte ou interdite en Suisse. Le Conseil fédéral a annoncé jeudi suivre de près le dossier d'un éventuel lien entre une telle utilisation et l'apparition de cancers du sein. Il envisagera éventuellement des mesures de restriction ou d'interdiction, à prendre en accord avec l'Union européenne.

Le gouvernement fédéral suisse répond ainsi favorablement au postulat de la conseillère nationale Aline Trede, qui s'inquiétait des liens entre déodorants contenant des sels d'aluminium et cancer du sein. Les données actuelles étant insuffisantes pour fixer avec certitude des limites de concentrations, des études sont encore nécessaires sur le sujet, précise toutefois le Conseil fédéral, qui se dit disposé à prendre des mesures en fonction de l'évolution des investigations. Selon un avis rendu en avril par le comité scientifique de la Commission européenne pour la sécurité des consommateurs, rien n'indique que l'utilisation de produits cosmétiques contenant de l'aluminium augmenterait les risques de maladie. En Belgique, la composition des produits cosmétiques est réglementée par un arrêté royal (du 15 octobre 1997), qui précise entre autres les substances interdites ainsi que celles devant respecter certaines restrictions dans la composition des produits. Les "hydroxychlorures d'aluminium et de zirconium hydratés" y sont mentionnés. Les sels d'aluminium sont utilisés sous cette forme dans de nombreux déodorants anti-transpirants, car ils ont pour effet de resserrer les pores. Cette substance fait l'objet, en Belgique, de restrictions quantitatives quant à son utilisation dans les "Antiperspirants", détaillée dans l'arrêté royal. L'étiquetage d'un produit fini contenant ces sels d'aluminium doit également obligatoirement mentionner "Ne pas appliquer sur la peau irritée ou endommagée". (Belga)

Nos partenaires