La STIB donne le coup d'envoi d'une série d'activités pour fêter son 60ème anniversaire

13/03/14 à 21:18 - Mise à jour à 21:18

Source: Le Vif

(Belga) La Société des Transports Intercommunaux Bruxellois (STIB) a officiellement soufflé jeudi soir ses 60 printemps, au cours d'une séance académique organisée au Parlement bruxellois et donnant le coup d'envoi d'une série d'activités que que la société organisera au cours des prochains mois. "Pour la STIB, la vie commence à 60 ans", a déclaré Brieuc De Meeûs, l'actuel CEO de la STIB, soulignant que forte d'un passé riche en évolutions depuis la guerre, la société bruxelloise allait au devant de nombreux défis techniques et financiers au cours des prochaines années.

La STIB donne le coup d'envoi d'une série d'activités pour fêter son 60ème anniversaire

Au programme des activités en vue, on épinglera la sortie d'un jeu électronique, un nouveau costume de conducteur pour Manneken-Pis au cours des prochains jours, une exposition photos d'hier et d'aujourd'hui et une journée portes ouvertes prévue en septembre prochain. L'histoire de la STIB ne commence pas avec celle des transports publics à Bruxelles. Elle n'existait en effet pas encore lors de l'apparition en mai 1869 du premier tramway à traction chevaline à Bruxelles, exploité par la société Morris, ni lors de la mise en service de premières voitures à accumulateurs électriques au cours des années 1887-1889, voire des premiers autobus en 1907, sur la ligne reliant la Bourse à la place communale d'Ixelles. C'est au sortir de la deuxième guerre mondiale et à l'expiration de la concession accordées à la S.A. "Les Tramways Bruxellois", que les pouvoirs publics ont pris progressivement les rennes du transport en commun dans la capitale. Les premiers associés de la STIB étaient l'Etat belge, la province de Brabant, la ville de Bruxelles et 21 communes de l'agglomération d'une part et d'autres part, la S.A. "Les Tramways Bruxellois" qui intervenait pour moitié dans la formation du capital. En 1978, l'Etat a racheté les parts sociales dont la S.A. était propriétaire. Depuis 1989 et la naissance de la Région bruxelloise, c'est celle-ci qui exerce la tutelle sur la STIB avec laquelle elle est liée par un contrat de gestion. (Belga)

Nos partenaires