La SNCB s'étonne du renvoi en correctionnelle d'un ancien accompagnateur

28/12/12 à 20:39 - Mise à jour à 20:39

Source: Le Vif

(Belga) La SNCB s'est déclarée, vendredi, étonnée de la décision de la Chambre du Conseil de Dinant qui a renvoyé devant le tribunal correctionnel un ancien accompagnateur de trains et un usager suite à un incident grave survenu le 23 mai 2009 en gare de Dinant.

La SNCB s'étonne du renvoi en correctionnelle d'un ancien accompagnateur

Ce jour là un usager âgé d'une septantaine d'année avait tenté de monter dans le train à destination de Houyet alors que l'accompagnateur venait de signaler au conducteur qu'il pouvait démarrer. Dans la manoeuvre, l'usager et l'accompagnateur étaient tombés sur les voies alors même que le train était en marche. L'accompagnateur avait dû être amputé des deux jambes tandis que l'usager avait perdu une partie du pied droit. La SNCB s'est étonné de cette décision judiciaire car pour elle "l'accompagnateur, dont l'objectif premier est de garantir la sécurité des voyageurs surtout lors des procédures de départ, n'a fait que son travail" le jour de l'accident, a précisé Thierry Ney. Le porte-parole de la SNCB relève néanmoins que la chambre du Conseil ne juge pas les faits sur le fond, mais vérifie simplement que le dossier soit suffisamment étayé pour être jugé. La Société Nationale des Chemins de fer Belge assure qu'elle continuera à soutenir son ancien accompagnateur et va étudier avec lui et ses conseils quelle attitude elle pourra adopter face à cette décision. (FEDERAL POLICE)

Nos partenaires