La SNCB, qui réclamait 1,60 euro à un client récalcitrant, déboutée par la justice

30/04/14 à 13:49 - Mise à jour à 13:49

Source: Le Vif

(Belga) Après plus de quatre années de procédures diverses visant à obtenir d'un client récalcitrant qu'il paie un billet de train d'une valeur de 1,60 euro, la SNCB a été déboutée cette semaine de son action par la justice de paix de Liège et condamnée à payer des frais de procédure pour plus de 500 euros.

Marc Van Gyseghem, un Liégeois de 76 ans, avait souhaité emprunter le train venant de Waremme pour se rendre à Liège. Il était monté dans le train au point d'arrêt d'Awans-Bierset et aurait dû s'acquitter d'un montant de 1,60 euro. Le train était cependant en retard et le client avait fait remarquer au contrôleur qu'il avait les mains gelées par le froid. Le contrôleur se serait moqué de lui, raison pour laquelle le septuagénaire avait refusé de payer son ticket de transport. A l'arrivée à Liège, les portes du train ont été bloquées et la police a arrêté le client pendant deux heures. Depuis, la SNCB a mandaté des huissiers pour tenter de récupérer le prix du transport. L'affaire a abouti devant la justice de paix de Liège, où la SNCB réclamait 1,60 euro pour le transport et 200 euros de frais de dossier. "Je n'ai pas voulu payer car le contrôleur s'est moqué de moi. Finalement, après 55 mois de procédure, ce voyage et cette comparution devant la justice ne m'ont rien coûté. Par contre, cela a coûté 517 euros à la SNCB", a indiqué Marc Van Gyseghem. Selon ce dernier, la justice de paix a estimé l'action de la SNCB recevable mais non fondée. Cette réclamation a été jugée abusive. La société a été condamnée à payer les indemnités de procédure. (Belga)

Nos partenaires