La séparation du MR et du FDF, un "pari réussi", selon Didier Reynders

06/09/12 à 08:46 - Mise à jour à 08:46

Source: Le Vif

(Belga) La séparation du MR et du FDF est un "pari réussi", a affirmé jeudi matin Didier Reynders (MR) au micro de Matin Première, commentant des sondages favorables pour les deux partis.

"Séparément, les deux formations font plus qu'en étant ensemble", a souligné M. Reynders, en référence au sondage La Libre Belgique/RTBF plaçant le MR en tête à Bruxelles avec 23% des intentions de vote et le FDF en quatrième position à 11,3%, alors que les deux partis avaient obtenu ensemble 27,1% aux dernières législatives. Malgré les tensions que suscitent la scission de la fédération dans de nombreuses communes, ces sondages laissent présager des collaborations futures, a-t-il poursuivi. "Il n'y a pas de raisons d'être face à un ennemi public numéro un". L'ancien président du MR n'a pas caché par ailleurs que son parti ambitionnait de reprendre au PS la ministre-présidence de la Région bruxelloise. "Pour être pape, il faut être baptisé, mais pour être ministre-président, il n'est pas obligatoire d'être socialiste", a-t-il ironisé. Selon lui, les sondages favorables au MR s'expliquent notamment par les thèmes tabous que le parti a "osé" mettre sur la table, comme le parcours d'intégration. (PVO)

Nos partenaires