La sécurité ferroviaire est en progrès selon les trois patrons du rail belge

07/11/12 à 18:56 - Mise à jour à 18:56

Source: Le Vif

(Belga) La sécurité sur le rail belge est en voie d'amélioration, conformément aux recommandations formulées en février 2011 par le Parlement après la catastrophe ferroviaire de Buizingen qui fit 19 morts un an auparavant, ont assuré mercredi les patrons respectifs de la SNCB, d'Infrabel et du Holding SNCB.

Invités à mercredi après-midi à faire le point de la situation devant la commission spéciale de la Chambre sur la sécurité du rail, les trois responsables ont détaillé les mesures prises depuis lors, notamment le déploiement du TBL1+. Ce système d'aide à la conduite a déjà été installé sur près de 90% du réseau ferroviaire, ainsi que sur presque la totalité des locomotives de la SNCB, ont-ils expliqué. Marc Descheemaeker, administrateur délégué de la SNCB, a insisté sur les efforts menés depuis l'accident en matière de formation des conducteurs ainsi qu'au niveau de l'organisation de leur travail pour réduire les risques. Ces aménagements se sont faits sans la moindre tension sociale. "Depuis 18 mois, il n'y a pas eu le moindre problème avec cette catégorie de cheminots...", s'est-il notamment félicité. Seule ombre au tableau, le nombre de dépassements de signaux au rouge sur l'ensemble du réseau reste relativement stable depuis 2010. Néanmoins, le nombre de dépassements jugés dangereux, c'est-à-dire lorsque le train passe au rouge à plus de 40 km/h sur une voie principale a, lui, diminué de près de 30% depuis 2010, a relativisé l'administrateur délégué d'Infrabel, Luc Lallemand. (EDR)

Nos partenaires